Chargement
Sponser

Cancer du poumon : Stéphane Demilly demande une généralisation du dépistage

Cancer du poumon : Stéphane Demilly demande une généralisation du dépistage

Lors de la séance de questions au gouvernement de ce mercredi 16 janvier 2019, Stéphane Demilly, Député de la Somme, a interpellé le gouvernement sur l’opportunité de généraliser le dépistage du cancer du poumon pour les fumeurs et anciens fumeurs de plus de 50 ans. Agnès Buzyn, Ministre de la Santé, a répondu que la question était à l’étude.

Cet après-midi, dans l’hémicycle de l’Assemblée nationale, il a notamment déclaré :

« Avec 31 000 décès chaque année en France, le cancer du poumon est le cancer le plus meurtrier chez les hommes et le 2ème chez les femmes dans notre pays.

Une trentaine d’experts français ont lancé un appel à la généralisation du dépistage chez les fumeurs ou ancien fumeurs de plus de 50 ans. D’après leurs travaux, ce sont 7 500 vies qui pourraient être sauvées chaque année.

Le département de la Somme est le premier à proposer cet examen, grâce à un scanner faiblement irradiant au centre hospitalier d’Abbeville.

Madame la Ministre, pourquoi ne pas généraliser ce dispositif qui pourrait réduire considérablement la mortalité liée au cancer du poumon et sauver des milliers de vies ? » 

Agnès Buzyn, Ministre des solidarités et de la santé, a notamment répondu :

« Nous attendions l’étude dont vous parlez. Nous avons saisi la Haute Autorité de Santé pour qu’elle nous donne un avis, c’est inscrit à son programme de travail. Elle devrait nous donner un avis sur l’opportunité de généraliser ce dépistage ainsi que les conditions de sa mise en œuvre. Le travail est en route monsieur le député ! »

 

La vidéo de la question et de la réponse est disponible sur le site de l’Assemblée nationale :

http://www.assemblee-nationale.tv/video.7145777_5c3f3705595ec.1ere-seance-questions-au-gouvernement–preparation-au-retrait-du-royaume-uni-de-l-ue-cmp–progr-16-janvier-2019#

 

Vous trouverez, ci-après, l’intégralité de l’intervention de Stéphane Demilly :

« Avec 31 000 décès chaque année en France, le cancer du poumon est le cancer le plus meurtrier chez les hommes et le 2ème chez les femmes dans notre pays.

Sans vouloir faire de comparaison morbide, cela représente près de 10 fois le nombre de tués sur les routes.

 Et l’an dernier, ce ne sont pas moins de 49 000 nouveaux cas qui ont été recensés.

 Si votre engagement pour lutter contre les causes de ce cancer est bien connu, il devient cependant urgent d’agir pour que les malades soient traités le plus précocement possible.

 Une trentaine d’experts français du poumon, pneumologues et oncologues, ont ainsi lancé un appel à la généralisation du dépistage du cancer du poumon chez les fumeurs ou ancien fumeurs de plus de 50 ans.

D’après leurs travaux, ce sont 7 500 vies qui pourraient être sauvées chaque année.

C’est ce que montre l’étude qu’ils ont menée sur plus de 15 000 patients suivis pendant 10 ans !

Ils ont ainsi démontré que, si l’on fait passer un scanner à tous les gros fumeurs ou anciens fumeurs de plus de 50 ans, on peut réduire de 26% les décès dus à un cancer du poumon chez les hommes et de 40% chez les femmes.

 Il y a donc là un véritable enjeu de santé publique Madame la Ministre.

 Le département de la Somme, où je suis élu, est le premier à proposer cet examen, grâce à un scanner faiblement irradiant au centre hospitalier d’Abbeville.

Les médecins y associent, parallèlement, bien entendu, une sensibilisation à l’arrêt du tabac.

 Madame la Ministre, pourquoi ne pas généraliser ce dispositif qui pourrait réduire considérablement la mortalité liée au cancer du poumon et sauver des milliers de vies ? »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *