imprimer cette page

Communiqué 27/08/2013

TGV Lyon-Turin/Canal Seine-Nord Europe : Stéphane DEMILLY dénonce la politique du « deux poids, deux mesures » du Gouvernement

Dimanche 25 août, profitant des derniers jours de la torpeur estivale, le Gouvernement a publié au Journal Officiel un décret du Premier ministre déclarant « d’utilité publique et urgents » des « travaux destinés à créer un itinéraire d’accès côté français au chantier de la future ligne ferroviaire à grande vitesse Lyon-Turin ».

 

Chargé des Transports au sein de l’UDI, Stéphane DEMILLY, Député de la Somme, s’étonne de ce décret parfaitement contradictoire avec les conclusions de la commission « Mobilités 21 ». Présidée par le Député PS Philippe DURON, la commission « Mobilités 21 » avait en effet confirmé fin juin dernier, dans son rapport remis au Gouvernement, « l’intérêt à terme de la réalisation des accès prévus à la liaison Lyon-Turin », mais avait classé ces travaux seulement en « seconde priorité » par rapport à la nécessité d’améliorer les liaisons ferroviaires du quotidien.

 

Stéphane DEMILLY s’en étonne d’autant plus que le canal Seine-Nord Europe, autre grand projet européen d’infrastructure, n’a, en ce qui le concerne, pas la chance de bénéficier d’une telle attention de la part du Gouvernement et voit au contraire son destin renvoyé aux conclusions d’une nouvelle et énième « mission de reconfiguration»…

 

Pour Stéphane DEMILLY, c’est là la preuve que la politique des transports du Gouvernement est celle du « deux poids, deux mesures », et que la réalisation du canal Seine-Nord Europe est bien d’abord une question de volonté politique.

 

« Monsieur le Premier Ministre, soyez cohérent, et comme vous venez de le faire pour le TGV Lyon-Turin, prenez enfin vos responsabilités pour lancer sans plus tergiverser le canal Seine-Nord ! », conclut le Député UDI de la Somme.