imprimer cette page

Question écrite 03/10/2013

Naissances prématurées en France: revendication d'un plan Prématuré

 Monsieur Stéphane DEMILLY attire l’attention de Mme la ministre des affaires sociales et de la santé sur l’augmentation des naissances prématurées en France, qui sont actuellement au nombre de 65 000 par an. Alors qu’en 1995, 5,4% des naissances étaient prématurées, ce sont désormais  7% à 8% des naissances qui sont concernées. Ainsi la France est passée du 7e au 20e rang dans le classement des plus faibles taux de mortalité infantile en Europe. Le coût des naissances prématurées s’élève par ailleurs à  plus de 1,5 milliard d’euros par an, estimation qui ne prend pas en compte les soins post hospitalisation à long terme. Face à ce constat, le collectif Prématuré, créé le 12 novembre 2012 à l’initiative de l’association SOS Préma et de la Société française de néonatalogie, sollicite la mise en place d’un plan Prématuré. Il lui demande donc de bien vouloir lui indiquer les intentions du Gouvernement dans ce domaine.