imprimer cette page

Question écrite 04/11/2013

Revendications des gradés et gardiens de la paix de la Police Nationale et des sous-officiers de la Gendarmerie Nationale

 Monsieur Stéphane DEMILLY attire l’attention de Monsieur le Ministre de l’Intérieur sur les revendications des gradés et gardiens de la paix de la Police Nationale, et des sous-officiers de la Gendarmerie Nationale. Les intéressés s’élèvent contre plusieurs mesures qui portent gravement atteinte à leur pouvoir d’achat. En effet, l’ISSP (indemnité spéciale de risque) des élèves gardiens de la paix et élèves gendarmes sera réduite de 14 % occasionnant ainsi une baisse de salaire de 200 euros pour ces jeunes qui débutent dans la vie professionnelle, et qui ont déjà beaucoup de mal à acquérir une stabilité financière. D’autre part, le paiement des points de catégorie B restants pour les gradés, les gardiens de la paix et les sous-officiers de gendarmerie, accusera neuf mois de retard en étant repoussé à octobre 2014. Or le pouvoir d’achat des gardiens de la paix et des sous-officiers de gendarmerie avait déjà été lourdement impacté en 2013 pour un retard de paiement de six mois de points dus au titre de la catégorie B. Ces professionnels s’insurgent contre ces baisses injustes de leur pouvoir d’achat qui, cumulées aux nombreuses mesures stigmatisant déjà les policiers, risquent d’entraîner une démobilisation totale de ces personnes qui risquent quotidiennement leur intégrité physique. Il souhaiterait donc connaître ses intentions en la matière et s’il entend répondre à leurs attentes.