imprimer cette page

Question écrite 05/11/2013

Déploiement des infrastructures de charge pour véhicules électriques en France

 Monsieur Stéphane DEMILLY attire l’attention de Monsieur le Ministre de l’Ecologie, du Développement Durable et de l’Energie, sur le retard du déploiement des infrastructures de charge pour véhicules électriques en France.

Le 24 janvier dernier, la Commission Européenne a annoncé un ambitieux ensemble de mesures visant à mettre en place, dans toute l’Europe, des stations pour les carburants de substitution. Concernant l’électricité, la Commission prévoit d’imposer l’installation de 97000 points de charge utilisant une prise standard d’ici à 2020.

Notons l’engagement des collectivités territoriales le 13 avril 2010, le soutien financer de l’Etat réaffirmé à l’occasion du plan automobile le 25 juillet 2012, et l’arrivée en concessions de véhicules électriques de plus en plus performants, avec notamment la Renault ZOE depuis mars 2013, qui montrent tout l’engagement public / privé pour l’émergence d’un marché du véhicule décarboné en France.

Pourtant, avec 5000 bornes répertoriées à date (dont près de 4000 en Ile-de-France, notamment gérées par l’opérateur privé Autolib’), et un objectif de 8000 à fin 2013, nous sommes encore loin du compte.

C’est pourquoi certains acteurs économiques et élus ont proposé au Gouvernement de rendre éligible aux certificats d’économie d’énergie l’installation des bornes de charge électrique, au motif que la combustion des moteurs atteint des rendements de 90 à 95%, contre 30% pour les meilleurs moteurs thermiques actuels. Il s’agit en ce sens d’une économie d’énergie que de substituer l’électricité à un carburant traditionnel. 

Les obligés que sont les grandes enseignes de distribution ou encore les pétroliers auraient de fait un intérêt direct à installer des bornes de charge rapide au sein de leurs stations service, ce qui assurerait rapidement un maillage du territoire nécessaire pour ceux de nos concitoyens qui souhaitent faire le choix de l’électromobilité.