imprimer cette page

Question écrite 06/11/2013

Lutte contre la délinquance dans les petites villes et en milieu rural

 Monsieur Stéphane DEMILLY attire l’attention de M. le Ministre de l’Intérieur sur l’importance d’accentuer les efforts de lutte contre la délinquance dans les petites villes et en milieu rural. Ainsi, à titre d’exemple récent, en Picardie la presse régionale s’est faite l’écho d’une tentative de meurtre survenu le soir du samedi 02 novembre dans la commune de Moreuil, petite ville de 4000 habitants dans la Somme. Ce soir-là, en effet, une altercation a éclaté au pied d’une église entre une famille qui assistait à une messe commémorant le décès d’un proche et un groupe de jeunes mangeant bruyamment des kebabs sur les marches de l’édifice. Un membre de ladite famille été sérieusement blessé d’un coup de couteau par une jeune fille mineure appartenant au groupe de jeunes. Des « faits divers » comme celui-ci sont de plus en plus fréquents malheureusement, et sont la preuve qu’au-delà de la violence et du banditisme dans les grandes villes, très largement médiatisés, les petites villes et le monde rural ne sont pas épargnés par une forme de délinquance de plus en plus violente. De ce fait, le renforcement des effectifs des forces de l’ordre dans les grandes villes ne saurait se faire au détriment du reste du territoire. Il lui demande par conséquent de lui communiquer les chiffres des effectifs de police et de gendarmerie dans les petites villes et en zone rurale entre 2012 et 2013 ainsi que les effectifs prévus en 2014.