imprimer cette page

Communiqué 06/12/2013

Disparition de Nelson MANDELA : Stéphane DEMILLY salue la mémoire d’un éternel combattant de la liberté

 

Âgé de 95 ans, Nelson MANDELA était dans un état critique depuis plusieurs mois, et chacun savait sa fin imminente. C’est néanmoins avec une très grande émotion que Stéphane DEMILLY, député de la Somme, a appris la disparition de celui que les Sud-Africains appelaient affectueusement Madiba.

 

« Comme des millions de personnes sur cette planète, j’admirais très sincèrement Nelson MANDELA. J’admirais naturellement l’éternel combattant de la liberté, dont le destin exceptionnel l’a conduit de la prison de Robben Island à la présidence de l’Afrique du Sud. Mais j’admirais aussi l’homme de paix et de réconciliation qu’il était, en dépit de toutes les humiliations et les violences qu’il avait pu subir : Nelson MANDELA a toujours privilégié ce qui rassemble et combattu ce qui divise, il voulait faire de son pays une « nation arc-en-ciel », en paix avec elle-même et avec le monde. En tant qu’élu, c’est pour moi un exemple fort. Aujourd’hui, mes pensées affectueuses vont vers le peuple sud-africain, dont je n’oublie pas que le sang a coulé sur notre terre de Somme il y a près d’un siècle, commémoré par le Mémorial de Longueval », déclare Stéphane DEMILLY.