imprimer cette page

Question écrite 29/01/2014

Coût constaté et prévisible de la défaillance de la banque Dexia pour l’Etat français

Stéphane DEMILLY interroge M. le Ministre de l’Economie et des Finances sur le coût constaté et prévisible de la défaillance de la banque Dexia pour l’Etat français. La Cour des comptes évoque un chiffre de 6,6 milliards d’euros alors que certains observateurs avancent un chiffre de 85 milliards d’euros. Ces pertes sont le résultat d’une gestion erratique de dirigeants qui ont encaissé, en 2008, 800 000 euros pour le directeur général et  825 000 euros pour le président au titre des indemnités de départ. Au regard des graves fautes de gestion il serait opportun que l’Etat recherche la responsabilité de ces dirigeants incompétents, pour récupérer au minimum le montant de ces primes totalement indues.