imprimer cette page

Question écrite 21/09/2011

Problème du devenir de la profession de visiteur médical

Monsieur Stéphane DEMILLY appelle l’attention de M. le Ministre du travail, de l’emploi et de la santé sur le devenir de la profession de visiteur médical. Dans un contexte marqué par le scandale du médiator et la récente tenue des assises du médicament, plusieurs voix se sont élevées à l’encontre de ce corps de métier, qui joue aujourd’hui encore un rôle indispensable d’information des professions médicales sur le médicament et ses usages. A ce titre, un rapport de l’inspection générale des affaires sociales a notamment proposé une suppression pure et simple de cette profession, qui s’est pourtant adaptée depuis plusieurs années aux différentes réformes de son exercice : création d’un diplôme et d’une carte professionnelle du visiteur médical, application de la charte de la visite médicale, suppression de la distribution d’échantillons, développement des contrôles externes et de la formation continue. Au fil de ces réformes, le nombre de visiteurs médicaux est passé de 24 000 à près de 18 000 ces six dernières années. C’est pourquoi l’annonce faite du dépôt d’un projet de loi tendant à réformer dans son ensemble la politique du médicament en France suscite-t-elle en leur sein de nombreuses inquiétudes. Aussi, il lui demande de bien vouloir lui faire part de sa position sur ce dossier et dans quelle mesure le projet de loi précité apportera des éléments de nature à répondre aux préoccupations des visiteurs médicaux.