imprimer cette page

Question écrite 08/07/2014

Contrats à temps partiel

  

Monsieur Stéphane DEMILLY attire l’attention de Monsieur le ministre du travail, de l’emploi et du dialogue social sur l’instauration de la durée minimale hebdomadaire de travail de vingt-quatre heures inscrite dans la loi relative à la sécurisation de l’emploi du 14 juin 2013. Cette durée minimale devait s’appliquer aux contrats à temps partiel conclus à compter du 1er janvier 2014, mais son application a finalement été suspendue jusqu’au 30 juin 2014 afin de donner un délai supplémentaire aux branches professionnelles pour leur permettre de mettre en œuvre cette nouvelle disposition. Cependant, de nombreuses PME, qui souhaitaient pour certaines raisons recruter des salariés pour une durée inférieure à vingt-quatre heures, ne pourront plus le faire et devront obligatoirement embaucher à partir de cette durée minimum. Or certaines d’entre elles ne sont pas économiquement en capacité de recruter dans ce cadre imposé et renonceront donc à embaucher. Cela risque alors de se traduire par une perte d’emplois. Dans un contexte où le chômage persiste, il souhaiterait connaître les mesures envisagées par le Gouvernement pour privilégier la création d’emplois et les suites qu’il entend apporter à la durée minimale hebdomadaire de travail de vingt-quatre heures.