imprimer cette page

Question écrite 11/07/2014

Grève SNCF

Stéphane DEMILLY attire l’attention de Monsieur le secrétaire d’Etat auprès de la ministre de l’écologie, du développement durable et de l’énergie, chargé des transports, de la mer et de la pêche, sur la grève de la SNCF. Le précèdent gouvernement s’était, en effet, engagé à garantir un service de minimum de transport aux heures de pointe, dans le but de garantir la liberté de circulation de tous les travailleurs. Ce dispositif avait été mis en place sous l’expression de « service minimum dans les transports en commun ». La loi du 21 août 2007 sur le dialogue social et la continuité du service public dans les transports terrestres réguliers de voyageurs en était l’expression. Cependant, l’importance de la grève de juin 2014 et l’infirme proportion de trains circulant sur certaines lignes amène à s’interroger sur l’application réelle de la loi lors de ce conflit social. Il lui demande par conséquent de lui indiquer si l’obligation de service minimum a bien été respectée et sinon pourquoi.