imprimer cette page

Question au Gouvernement 17/09/2014

Stéphane Demilly a interpellé la Ministre de la Santé sur l'épidémie liée au virus Ebola qui sévit en Afrique

Madame la Ministre de la Santé,

En lisant, regardant ou écoutant les medias ces derniers temps, on peut parfois avoir l'impression que le monde tourne autour des multiples soubresauts de la politique intérieure française...Il est vrai qu'il y a de la matière !

Pourtant, de l'autre côté de la Méditerranée, dans l'ouest du continent africain, se joue un drame sanitaire d'une ampleur exceptionnelle et qui est pourtant relégué au second plan des actualités. Je veux parler, naturellement, de l'épidémie liée au virus ebola.

Selon l'Organisation Mondiale de la Santé, le seuil des 2400 morts a été franchi. La présidente internationale de Médecins sans Frontières, le docteur Joanne LIU, a tiré récemment la sonnette d'alarme en déclarant devant l'ONU, je la cite :

«Six mois après son début, le monde est en train de perdre la bataille contre la pire épidémie d'ebola de l'histoire. Le temps des réunions et de la planification est fini. Il est maintenant temps d'agir. Chaque jour d'inaction entraîne plus de décès et de pays touchés». Fin de citation.

Madame la Ministre, l 'épidémie d'ébola en Afrique de l'Ouest nous interpelle directement.

Elle nous interpelle, en premier lieu, en tant qu'êtres humains.
Car ce sont des milliers d'hommes, de femmes et d'enfants qui doivent faire face à cette terrible maladie qui tue une personne infectée sur deux, et ce dans des pays extrêmement pauvres et démunis de moyens face à l'épidémie.

Cette épidémie nous interpelle, en second lieu, sur le plan de la sécurité sanitaire de notre pays.

En effet, par définition, un virus n'a pas de passeport, surtout quand il se transmet par le simple toucher!

C'est pourquoi, Madame la Ministre, ma question sera double :

• où en sont les efforts de la communauté internationale pour porter secours aux populations africaines et pour vaincre le virus ?
• Et quelles sont les mesures de sécurité sanitaires prises aux points d'entrée de notre territoire national?

Je vous remercie.