imprimer cette page

Question écrite 28/10/2014

Diminution de l'aide au développement

 Monsieur Stéphane DEMILLY appelle l’attention de Monsieur le ministre des affaires étrangères et du développement international sur les conséquences très dommageables de la diminution de l’aide au développement prévue par le Gouvernement pour 2015 et 2016. Dans le budget pour 2015, la part consacrée à la solidarité internationale a reculé de 2,8 % par rapport à 2014 pour atteindre 2,79 milliards euros. En valeur, la baisse représente une coupe de 80 millions d’euros. Au- delà de cette nouvelle baisse, les crédits d’aide au développement vont continuer à diminuer jusqu’en 2017, représentant une coupe de 210 millions d’euros entre 2014 et 2017. De 2010 à 2013, l’effort global de la France en faveur de l’aide publique au développement, tous financements confondus, est passé de 9,7 milliards d’euros, soit 0,5 % du revenu national brut (RNB) à 8,5 milliards d’euros, ce qui ne représente plus que 0,41 % du RNB. Selon les chiffres de l’OCDE publiés en avril 2014, l’aide publique au développement française a diminué de 9,8 % en 2013, alors qu’elle a augmenté de 6,1 % dans le monde la même année. Cette diminution sensible de l’aide au développement survient alors que le continent africain doit faire face à la nouvelle menace sanitaire que représente le virus Ebola et contredit directement la promesse du Président de la République de reprendre une trajectoire ascendante vers l’engagement de consacrer 0,7 % de la richesse nationale à l’APD. Il lui demande donc de lui préciser les intentions du Gouvernement en la matière.