imprimer cette page

Question écrite 18/12/2014

Professionnels de santé

 Monsieur Stéphane DEMILLY attire l’attention de Mme la ministre des affaires sociales, de la santé et des droits des femmes sur les revendications des professionnels des cliniques et hôpitaux privés au regard du projet de loi santé qui sera examiné par le Parlement début 2015. En effet, les dispositions de ce texte introduisent une discrimination entre secteurs hospitaliers, en excluant les cliniques et hôpitaux privés du service public hospitalier. Ces professionnels dénoncent une vision éloignée du terrain qui ne correspond pas à la réalité quotidienne : 130 services d’urgence accueillent 2,3 millions de patients par an et démontrent le service rendu au public par l’hospitalisation privée. De plus, l’hospitalisation privée représente 34 % de l’activité hospitalière, et seulement 17 % des dépenses d’assurance maladie. Les médecins exerçant dans ces établissements, pour la plupart à titre libéral, voient leur avenir menacé, ainsi que celui des 150 000 salariés employés. Compte tenu de ces craintes justifiées, il lui demande de bien vouloir reprendre la concertation avec les professionnels de ce secteur.