imprimer cette page

Question écrite 23/01/2015

Situation des maîtres-nageurs sauveteurs

Stéphane DEMILLY appelle l’attention de M. le Secrétaire d’Etat, auprès du ministre de la ville, de la jeunesse et des sports, chargé des sports, sur la situation des maîtres-nageurs sauveteurs. En effet, ceux-ci sont soumis à de nombreuses obligations de formation annuelle, notamment pour le brevet de premiers secours en équipe de premier degré (PSE1), ainsi que pour l’utilisation d’un défibrillateur cardiaque. Une formation quinquennale, de trois jours, de révision des aptitudes leur permet d’obtenir un certificat d’aptitude à l’exercice de la profession de maître-nageur sauveteur, pour continuer à l’exercer (CAEPMNS). Ils doivent aussi répondre de l’obtention d’un certificat médical d’aptitude physique complet et de la possession d’une carte professionnelle, délivrée par les services déconcentrés du ministère des sports. C’est la raison pour laquelle l’agrément annuel de compétence imposé par l’éducation nationale, afin de pouvoir enseigner la natation aux enfants qui viennent à la piscine dans le cadre scolaire, ne leur paraît pas nécessaire, d’autant plus que la durée de l’agrément varie en fonction des Régions. Il lui demande donc les mesures que le Gouvernement entend prendre, pour simplifier l’obtention de l’agrément facilitant l’exercice des maîtres-nageurs sauveteurs dans le domaine scolaire.