imprimer cette page

Question écrite 10/03/2015

Actions menées par les faucheurs volontaires pour entraver la recherche publique et privée en agronomie

 Monsieur Stéphane Demilly attire l’attention de M. le Ministre de l’Agriculture, de l’Agroalimentaire et de la Forêt sur les actions menées par les faucheurs volontaires pour entraver la recherche publique et privée en agronomie. En effet, au mois d’octobre 2014, le centre INRA Saint-Maurice à Montfavet (Vaucluse) a été le théâtre d’une opération surprise qui a vu une soixantaine de faucheurs volontaires venir occuper les locaux pour manifester leur opposition au projet Genius, projet de recherche sur neuf espèces cultivées, financé par un partenariat public-privé et doté d’un budget de 21,3 millions d’euros. Ce type d’actions fait suite à des destructions de parcelles de tournesols tolérants aux herbicides chez des agriculteurs utilisant pourtant des semences inscrites au catalogue officiel et donc autorisées.

Par conséquent, il lui demande de bien vouloir lui préciser d’une part les mesures qu’il entend prendre afin de faire respecter la réglementation en vigueur et, d’autre part, s’il envisage de réaffirmer le rôle primordial de la recherche agronomique à l’heure où nous devons faire face à un défi alimentaire et climatique sans précédent.