imprimer cette page

Communiqué de Presse 18/06/2015

Pénurie de matières premières : Stéphane Demilly soutient l’entreprise Trocmé Vallart Emballage et interpelle le gouvernement.

Alerté par l’entreprise Trocmé Vallart Emballage basée à Le Ronssoy, Stéphane Demilly, Député de la 5ème circonscription de la Somme, a tenu à alerter M. le Ministre de l’Economie, de l’Industrie et du Numérique concernant la situation inédite à laquelle doit faire face l’industrie française de l’emballage plastique et souple.

 

Il a ainsi déposé une Question Ecrite et a adressé un courrier officiel à M. Emmanuel Macron afin de demander au gouvernement d’entreprendre des actions rapides pour assurer l’avenir des entreprises et des emplois de nos territoires.

 

Vous en trouverez les termes ci-après :

 

« La pénurie de matières premières, et plus précisément de polyéthylène de haute et basse densité (PEHD) et de polypropylène, fragilise lourdement nos entreprises et met en danger des milliers d’emplois.

 

Elle a d’ores et déjà entraîné l’arrêt ou le ralentissement de l’activité de nombre d’entreprises de notre pays et en menace de nombreuses autres.

 

Des indicateurs sérieux laissent à penser que cette pénurie est créée artificiellement par les producteurs de matières premières pour qui l’Europe ne semble plus être une priorité. Ce ne sont en effet pas moins de 12 fournisseurs de matières premières en Europe qui invoquent tous le « cas de force majeure » pour ne pas livrer nos entreprises.

 

Il semblerait en effet que ceux-ci préfèrent se concentrer sur les marchés à croissance rapide d’Asie et d’Amérique, organisant parallèlement la pénurie en Europe de façon concertée.

 

Les conséquences pour nos entreprises sont catastrophiques. Certaines d’entre elles risquent la fermeture à très court terme et ont déjà épuisé les différents dispositifs permettant de placer les salariés en repos (RTT, congés payés).

 

Il y a donc urgence à agir pour soutenir et défendre une filière qui représente un chiffre d’affaire de 7,5 milliards d’euros, compte 400 entreprises et 38 000 collaborateurs. »