imprimer cette page

Communiqué de presse 12/08/2015

Zones de Revitalisation Rurale menacées : 68 communes de la Somme concernées: Stéphane Demilly interpelle le gouvernement

Stéphane Demilly, Député de la 5ème circonscription de la Somme et Maire d’Albert, a interpellé ce jour Michel Sapin, Ministre des Finances et des comptes publics sur l’avenir des Zones de Revitalisation Rurale (ZRR) suite à l’article paru dans le journal Les Echos aujourd’hui.

Suite à un rapport commun de l’IGAS et de l’IGF, qui n’a pas encore été rendu public mais dont le journal les Echos s’est procuré une synthèse, la remise en cause des ZRR comme piste d’économie pour le budget 2016 serait très clairement étudiée.

Pas moins de 68 communes de la Somme (liste jointe)* sont concernées par ce dispositif fiscal incitatif qui favorise l’installation ou la reprise d’entreprises dans les communes rurales les plus en difficulté.


« Alors que le dispositif des ZRR est une véritable bouffée d’oxygène pour nos communes rurales, l’économie escomptée pour le gouvernement est de l’ordre de 280 millions d’euros selon un rapport d’évaluation publié en juillet 2014. C’est une goutte d’eau dans l’océan de la dette publique française qui dépasse les 2 000 milliards d’euros !

Je demande au contraire au gouvernement de réformer en profondeur le dispositif des Zones de Revitalisation Rurale pour leur donner un second souffle.

Le mécanisme doit en effet être assoupli et bénéficier à un plus grand nombre d’entrepreneurs et de communes. La carte des ZRR doit également être considérablement étendue pour favoriser la création d’emplois sur nos territoires ruraux en grande souffrance.

Ce sont ceux qui souffrent le plus de la crise, dont les habitants se sentent abandonnés par le pouvoir central et qui sont la cible des populismes en tout genre. Nous n’avons pas le droit de les laisser tomber !

Le mécanisme des ZRR, à condition d’être renforcé, peut être un levier efficace de création d’emplois et de relance économique sur nos territoires » tels sont notamment les termes du courrier adressé par Stéphane Demilly à Michel Sapin.

Stéphane Demilly a par ailleurs demandé la communication du rapport complet rendu par l’IGAS et l’IGF.