imprimer cette page

Question écrite 11/05/2016

Conséquences pour les bouchers français des mesures mises en œuvre dans le cadre de la lutte contre l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB).

 Stéphane Demilly alerte M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement sur les conséquences pour les bouchers français des mesures mises en œuvre dans le cadre de la lutte contre l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB).

 

Si la protection de la santé publique ne doit bien entendu faire l’objet d’aucune négligence, la charge financière liée aux dispositions de sécurité sanitaire ne doit pas être portée exclusivement et exagérément par les seuls bouchers.

 

Le coût d’enlèvement et de traitement des déchets d’abattoir a considérablement augmenté ces derniers mois faisant peser une charge difficilement supportable pour nos artisans et mettant en péril l’entreprise de nombre d’entre eux.

 

Dans ce contexte de lutte contre l'encéphalopathie spongiforme bovine (ESB), M. Stéphane Demilly demande à M. le ministre de l'agriculture, de l'agroalimentaire et de la forêt, porte-parole du Gouvernement les mesures qu’il entend prendre afin de soutenir nos bouchers dans cette épreuve.