imprimer cette page

Communiqué 28/03/2012

Position des Verts sur le Canal Seine-Nord : Stéphane DEMILLY constate une nouvelle fois que ses craintes étaient malheureusement fondées !

Le 18 janvier dernier, Stéphane DEMILLY, Député de la Somme, Vice-Président de la Commission du Développement Durable à l’Assemblée Nationale, adressait une lettre ouverte à Eva JOLY, candidate Europe Ecologie-Les Verts à l’élection présidentielle.

Dans ce courrier, il lui demandait, dans l’hypothèse où à l’issue des élections du printemps prochain elle-même ou des membres de son parti seraient amenés à participer à un Gouvernement, si elle s’engageait sans ambiguïté à soutenir la réalisation intégrale du Canal Seine-Nord Europe, dans les délais et avec le plan de financement prévus.

Alors que le Canal Seine-Nord Europe représente LE projet porteur d’espoir pour la Picardie, le Député de la Somme a rappelé à cet égard les sources d’inquiétudes qui motivaient sa démarche :
En premier lieu, une précédente candidate des Verts à l’élection présidentielle, Dominique VOYNET, avait exigé, et obtenu, du Premier Ministre Lionel JOSPIN, le 1er novembre 1997, l’abrogation de la déclaration d’utilité publique du Canal Rhin-Rhône, alors qu’elle était Ministre de l’Environnement et de l’Aménagement du Territoire.

En second lieu, Europe Ecologie-Les Verts a obtenu du Parti Socialiste l’inscription noir sur blanc, dans le programme de Gouvernement EELV-PS, de l’engagement de réexaminer tous les projets d’infrastructure planifiés et financés par l’Etat dans le cadre du SNIT (Schéma National des Infrastructures de Transport), y compris donc le Canal Seine-Nord.

Enfin, fidèles à l’hostilité au fluvial à grand gabarit qui semble animer EELV, les élus Verts de Picardie ont à plusieurs reprises exprimé publiquement leur opposition au Canal Seine-Nord.

A ce jour, Madame JOLY n’a pas cru devoir prendre le temps de répondre à l’interrogation légitime d’un Député de la Nation, de surcroît Vice-Président de la Commission du Développement Durable de l’Assemblée…Ce n’est cependant plus nécessaire, puisqu’après Christophe PORQUIER, leader Europe Ecologie-Les Verts au Conseil Régional de Picardie, c’est au tour de Cécile DUFLOT, secrétaire nationale de ce parti, de déclarer ouvertement son hostilité au Canal Seine-Nord dans une pleine page d’entretien accordée au Courrier Picard !

Choisissant délibérément d’ignorer toutes les études techniques qui démontrent qu’un convoi fluvial de 4400 tonnes transporte autant de marchandises que 220 camions et que, par conséquent, à l’horizon 2020, le canal permettra d’absorber l’équivalent de 500 000 poids-lourds sur nos routes chaque année, Madame DUFLOT considère que cette infrastructure « n’a pas démontré son efficacité » et qu’elle n’est pas une priorité !

Au moins aujourd’hui les choses sont claires : si les Verts sont amenés demain à participer au Gouvernement de la France, ils feront tout pour remettre en cause le Canal Seine-Nord et pour que le projet ne se fasse pas.

Stéphane DEMILLY appelle par conséquent tous ceux pour qui le Canal représente une chance et un espoir à en tirer les conclusions qui s’imposent.