imprimer cette page

Question écrite 10/12/2012

Nouvelle organisation de la permanence des soins dans le département de la Somme

 Monsieur Stéphane Demilly attire l’attention de Madame la Ministre des affaires sociales et de la santé sur la nouvelle organisation de la permanence de soins dans le département de la Somme, menée par l’agence régionale de santé (ARS) de Picardie et qui est inadaptée aux contraintes liées à la ruralité du département. En effet, sur 32 secteurs géographiques de garde de nuit existant actuellement, l’ARS préconise de maintenir 15 secteurs voire 10 secteurs d’ici un an, obligeant le patient à se déplacer obligatoirement pour se rendre au cabinet du médecin de garde et, à terme, sur un périmètre agrandi, dans les maisons médicales de garde de proximité ou dans les hôpitaux du département. Quant aux gardes en nuit profonde (0h-8h), elles sont dorénavant assurées par seulement quatre médecins effecteurs volontaires pour tout le département ! Les conséquences en sont la dégradation de l’offre de soins et l’aggravation de la désertification médicale dans les départements ruraux. Il souhaite savoir comment le Gouvernement compte adapter le système afin qu’il réponde aux besoins de la population en milieu rural en matière de soins la nuit et les dimanches.