imprimer cette page

Communiqué 15/02/2013

Canal Seine-Nord Europe : à l’initiative de Stéphane DEMILLY, Député de la Somme, et de René VANDIERENDONCK, Sénateur du Nord, plus de 70 parlementaires et élus de Picardie et du Nord-Pas-de-Calais demandent à être reçus par le Premier Ministre

A l’initiative de Stéphane DEMILLY, Député de la Somme, et de René VANDIERENDONCK, Sénateur du Nord, plus de 70 Députés, Sénateurs, Députés Européens et élus de la Picardie et du Nord-Pas-de-Calais, toutes étiquettes politiques confondues, viennent de cosigner un courrier à l’attention du Premier Ministre pour demander à pouvoir lui expliquer de vive voix pourquoi il est primordial et urgent de réaliser sans plus tarder le canal à grand gabarit Seine-Nord Europe. La Présidente de Lille Métropole, Martine AUBRY, ainsi que le Président du Pays du Grand Amiénois, Gilles DEMAILLY, sont également cosignataires de cette lettre. 

En effet, le Canal Seine-Nord est le chaînon manquant indispensable pour assurer la continuité du transport fluvial entre la France, la Belgique, les Pays-Bas et l’Allemagne et promouvoir un nouveau système durable de transport de marchandises à l’échelle européenne, alternatif à la route. 

A ce titre, ce projet structurant est très attendu par l’ensemble des acteurs socio-économiques et politiques de nos deux régions, ainsi que par nos voisins européens qui ont déjà programmé ou réalisé de nombreux investissements d’adaptation au grand gabarit. La Commission européenne elle-même a récemment confirmé toute l’importance qu’elle accorde à ce projet stratégique et sa disponibilité à envisager une participation financière plus importante, se disant cependant dans l’attente de la position du Gouvernement français. 

Sur le terrain, dans nos régions, Seine-Nord, plus qu’un projet, est déjà une réalité, avec quelque 300 millions d’euros dépensés en études, acquisitions foncières, fouilles archéologiques, abaissement de l’A29, l’adaptation de la vallée de la Lys au réseau à grand gabarit ou encore en programmes de formation aux métiers du canal mis en place par les Régions et Pôle Emploi. 

Pourtant, au dernier trimestre 2012, le gouvernement a souhaité mener des réflexions complémentaires sur le dossier, notamment au travers d’une mission confiée par le Ministre en charge des transports, de la mer et de la pêche au Conseil général de l’environnement et du développement durable et de l’Inspection générale des finances sur les modalités opérationnelles de réalisation de l’opération (budget, financement, montage du projet….). 

Stéphane DEMILLY, René VANDIERENDONCK et l’ensemble des cosignataires de la lettre souhaitent par conséquent dire au Premier Ministre qu’il faut désormais aller vite et dire enfin « OUI » à la réalisation du canal Seine-Nord Europe !

Lire la lettre envoyée au Premier Ministre 

Voir la liste des élus cosignataires