imprimer cette page

Question écrite 01/03/2013

Projet de réforme de la biologie médicale

 Monsieur Stéphane Demilly attire l’attention de Madame la Ministre des Affaires Sociales et de la Santé sur le projet de réforme de la biologie médicale et sur les difficultés insurmontables qui risquent d’en résulter pour les petites structures de prélèvement et d’analyses, ce qui ne serait pas sans conséquences pour la couverture biomédicale des populations vivant par exemple en milieu rural et donc sur l’égalité des droits à la santé. Cette réforme prévoit en effet d’imposer des normes techniques regroupées sous le terme d’accréditation, d’un coût estimé par le Syndicat des biologistes praticiens à 175 000 euros par an et par laboratoire, coût totalement inadapté aux petites structures. C’est d’autant plus inquiétant que les laboratoires de petite et moyenne importance sont confrontés à une obligation d’accréditation extrêmement coûteuse et à des baisses répétées de tarification. Et l’organisme d’accréditation peut décider la fermeture de sites pour des écarts aux normes parfois minimes. Cette situation conduit un certain nombre de biologistes à céder leur activité à des groupes financiers. Il attire l’attention du ministère sur le fait que les laboratoires rachetés sont souvent vidés de leurs moyens techniques et humains et deviennent incapables de répondre à leur mission de santé publique de proximité. Les structures, notamment celles situées en milieu rural, deviennent ainsi de simples centres de prélèvements dans lesquels plus aucune analyse n’est effectuée, imposant ainsi aux patients des délais d’attente plus longs et une inégalité d’accès aux soins, les prélèvements partant vers des centres de traitement industriels. Les professionnels demandent de revoir les contraintes techniques que cette profession est seule à subir, alors qu’elles représentent moins de 2% des dépenses de l’assurance maladie. Il demande les mesures envisagées pour valoriser de véritables laboratoires conformes à leur mission, c’est-à-dire humaine et de proximité.