imprimer cette page

Question écrite 30/04/2013

Rapport annuel de la Cour des comptes sur les aides versées par l'Etat aux buralistes

 Monsieur Stéphane Demilly attire l’attention de Monsieur le Ministre de l’Economie et des Finances sur le rapport annuel de la Cour des comptes remis au Parlement par son Président, mardi 12 février 2013. Le rapport formule de violentes critiques sur les « aides injustifiées » que l’Etat aurait apportées aux buralistes ces dernières années. Or le rapport de la Cour des comptes est rempli d’imprécisions qui faussent la réalité de la situation de ces établissements. Ainsi, le montant des aides avancé par la Cour des comptes est inexact : les aides versées par l’Etat aux buralistes ont représenté 150 millions d’euros par an, soit 1,2 milliard sur 8 ans. C’est moins de la moitié des 2,6 milliards évoqués par la Cour des comptes. 6 000 fermetures sont intervenues depuis 2004, malgré ces aides. Le rapport ne contient en outre aucun élément sur la situation financière réelle des buralistes, tels que les marges brutes ou le résultat net, alors que leurs charges ont explosé. Selon le centre de gestion agréé des buralistes, le résultat net moyen des tabacs-presse a évolué de +6 % entre 2003 et 2009, soit moins d’un pour cent par an : c’est moins que l’inflation. Et le résultat net moyen des bars-tabac s’est effondré de – 13 % sur la même période. On est loin des chiffres avancés par la Cour. Aussi lui demande-t-il, dans un souci d’exactitude, de bien vouloir prendre toute mesure qui pourrait rétablir la véracité des chiffres apportés à ce sujet dans le rapport et de ne pas en tirer de conclusions hâtives sur la poursuite du soutien de l’Etat aux buralistes.