Chargement
Sponser

Canal Seine-Nord Europe : réaction de Stéphane Demilly suite à la publication du rapport de la Cour des comptes européenne

Canal Seine-Nord Europe : réaction de Stéphane Demilly suite à la publication du rapport de la Cour des comptes européenne

Canal Seine-Nord Europe : réaction de Stéphane Demilly suite à la publication du rapport de la Cour des comptes européenne

Mercredi 17 juin 2020

*****

Le mardi 16 juin, la Cour des comptes européenne a publié un rapport spécial intitulé dans lequel elle traite de la façon dont la Commission européenne pilote ses projets d’infrastructures de transport phare.

Le Canal Seine-Nord Europe fait partie des huit projets européens examinés. Stéphane Demilly tient à réagir sur les points d’alerte formulés à ce sujet :

« Le rapport de la Cour des comptes européenne met en avant le retard pris par le projet et nous ne pouvons, en effet, que le déplorer. Ce n’est pas faute, depuis de nombreuses années, de demander une accélération du calendrier et un engagement ferme de l’Etat… Mais aujourd’hui nous pouvons être optimistes. D’une part, depuis la semaine dernière, les collectivités territoriales sont devenues officiellement les pilotes de la société de projet du Canal Seine-Nord Europe. D’autre part, à l’occasion d’une audition en Commission du développement durable, Jean-Baptiste Djebbari, secrétaire d’Etat en charge des Transports, m’a confirmé que l’Etat respecterait ses engagements. Tout est donc en place pour le calendrier défini soit enfin respecté !

Le rapport souligne également le triplement du coût du projet. Le comparatif est effectué par rapport au coût estimé en 1993, avant même la réalisation des études préliminaires… En 2006, avec la réalisation des premières études de conception, le coût du projet était déjà estimé à 4,002 M€. Depuis, celui-ci a continué à se préciser et la convention de financement signée en novembre dernier prévoit un coût de 5,118 M€.

Finalement, et c’est là le point essentiel que je retiens de ce rapport, la Cour des comptes ne remet aucunement en cause le projet du Canal Seine-Nord Europe mais demande à la Commission européenne d’accélérer le déploiement des projets d’infrastructures de transport phares pour faire respecter la planification à long terme ?et de renforcer son contrôle dans le suivi des projets. Le fait que l’Europe siège, depuis la semaine dernière, au conseil de surveillance de la Société du Canal Seine-Nord Europe est un parfait signal. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *